le Tour du Mas de la Barque en Cevennes

Redacteur c'est moi

On août 7, 2020
"

Lire en dessous

le Tour du Mas de la Barque en Cevennes

Jeudi 6 Août 2020 :

Mas de la barque/Col du Finiels (A. Bourdonnas)

Nous sommes 6 pour effectuer cette sortie : Guy, Daniel, Jean-Pierre, Jean- Michel, Gilles et Alain.
À 7h30, les vélos chargés dans les voitures, nous prenons la direction d’Alès avant d’entamer les premiers lacets, de plus en plus serrés qui nous conduisent à notre destination. Guy et Daniel vont à la location des VTTAE réservés l’avant veille. En les attendant, nous allons prendre un café au débit de boisson du coin.
Fins prêts, chargés comme des mules, nous nous élançons sur la piste forestière. Assez rapidement, nous bifurquons sur un sentier étroit qui pénètre dans la forêt. Celle-ci est très dense, aussi la luminosité est faible. Il faut faire très attention aux différents obstacles, pierres, branches, racines, qui se trouvent sur le passage et qui sont souvent masqués par un tapis de feuilles mortes. D’ailleurs, une branche sèche, en roulant dessus, vient me blesser par retournement à la cheville gauche. Après la traversée de la forêt s’ouvre un large espace très peu arboré où paissent des troupeaux de vaches en toute tranquillité. Nous roulons parmi les genêts admirant ce paysage chaotique parsemé d’énormes blocs de granit plantés là depuis des millénaires, un peu comme des sentinelles en faction chargées de surveiller l’environnement. Peu à peu le chemin s’améliore et nous roulons maintenant sur une piste carrossable, cimentée dans les parties montantes pour limiter le ravinement. Le paysage autour de nous est toujours aussi grandiose. Nous pouvons admirer dans le lointain tous les monts qui nous entourent comme celui du Ventalon. Avant le pont du Tarn, une difficulté à franchir nous attend, celle de la traversée d’une zone granitique où l’on doit se faufiler entre les rochers. Il faut pousser les vélos, les soulever parfois pour gravir un à un les blocs de pierre qui obstruent le passage. Épuisant! Un sentier accidenté mais praticable nous mène ensuite directement au pont du Tarn. Une halte bien méritée s’impose et nous tirons la fougasse du sac. Nous repartons en suivant le cours du Tarn par un sentier sinueux creusé d’ornières au fil du temps par le pas des promeneurs. Nous traversons la rivière à gué et atteignons l’Hôpital puis Salarial, deux petites localités de quelques âmes seulement.
Avant la montée vers le col du Finiels, nous faisons une pause déjeuner car il est déjà tard et nos estomacs crient famine. Nous atteignons le sommet en début d’après-midi et repartons aussitôt dans le sens du retour par une piste où nous pouvons exercer nos talents de rouleurs. Nous faisons toutefois un petit crochet pour aller sur le lieu où le Tarn entame sa course vers la Garonne quelques 380 km plus loin. Nous en profitons pour remplir nos gourdes d’une eau fraîche et limpide.
Nous revenons sur la piste et effectuons un retour rapide vers le Mas de la barque où nous allons tremper nos lèvres dans une bonne mousse, fraîche comme l’eau du Tarn mais bien plus savoureuse. Fatigués mais cependant satisfaits de notre journée, nous reprenons nos véhicules surchauffés par le soleil et rentrons à la maison.

 

 

Liste   

Information
Cliquez sur le bouton suivant ou l′élément sur la carte pour voir ses informations
Lf Hiker | E.Pointal contributor

Rando VAE autour du mas de la Barque   

Profile

50 100 150 200 5 10 15 Distance (km) Altitude (m)
Aucune donnée de dénivelé
Nom: Aucune donnée
Distance: Aucune donnée
Altitude minimum: Aucune donnée
Altitude maximum: Aucune donnée
Montée cumulée: Aucune donnée
Descente cumulée : Aucune donnée
Durée: Aucune donnée

Description

Un parcours exceptionnel….

1 Commentaire

  1. Michel

    Super! J’y étais !!!

    Réponse

Laissez une réponse à Michel Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *